Mon compte

Nouveau numéro

Débuter / Pilotage

Réglage de base d’un hélicoptère et de son électronique

astuce_reglage_helico

Troisième partie des réglages de base, nous allons à présent voir les réglages mécaniques et les réglages des parties électroniques d’un hélicoptère radio-commandé. Ces réglages sont valables pour les hélicoptères à pas variable de classe 250 (le plus petit, ou presque) jusqu’à ceux de classe .90 (les plus gros). Ces réglages vous permettront de faire décoller votre machine et de tenir un beau stationnaire.

 

 

 

 

Bien vérifier l’outillage de base !

Vous aurez besoin de bons tournevis 6 pans de différentes tailles. Les plus utilisés sont 1.5 mm ; 2 mm ; 2,5 mm. Egalement des tournevis cruciformes ou à tête Phillips, toujours de bonne qualité pour ne pas abîmer les têtes de vis. Il faudra ajouter une clé à pipe de 5,5 pour les écrous (taille standard), une petite clé à molette pour les écrous plus gros (cf. pieds de pales), une pince à bec pour positionner un écrou peu accessible et une pince coupante de petit format (pince informatique). Un pied à coulisse mesurera la longueur des biellettes ou celle d’une vis à changer. Une pince Brussel (grande pince à épiler) sert toujours quand on a de gros doigts !

Prévoyez aussi un incidence-mètre (pour régler l’incidence des pales). Pour finir côté produits, songez à du "frein-filet" moyen (bleu). Evitez le frein filet fort qui rend le démontage impossible. Enfin, de la graisse silicone (blanche) pour graisser les roulements.

 

Assemblage de la mécanique

 

Il faut suivre la notice en général très bien rédigée pour l'assemblage du châssis, de la tête rotor (bien respecter les cotes usines pour la longueur des biellettes) et la partie mécanique.

 

Quelques conseils pour réussir un bon montage

 

plateau_cyclique_1Prévoyez une grande table : une fois tous les sachets ouverts, vous en aurez partout. Je travaille sur une serviette éponge pour éviter que les vis ne rebondissent sur le plan de travail et n'en tombent. Suivez la notice pas à pas. Triez les pièces de chaque sachet ouvert pour éviter de mélanger les éléments des sachets et ne pas vous tromper dans les tailles des vis. Lors du montage, il est important de mettre une toute petite goutte de frein filet sur chaque vis qui s’insère dans du métal (dans le plastique, cela ne sert à rien). Il faut aussi graisser au silicone tous les roulements. Si vous avez des pièces pré-montées, il faut démonter les vis une à une pour y mettre du frein filet et graisser les roulements. Le châssis doit être monté sur un plan plat et les vis vissées en croix pour éviter toute déformation. 

Vérifiez toujours par rapport au dessin du livret le sens des pièces que vous montez (je travaille avec la notice en permanence sous les yeux). Avec un peu de patience, cela se fait tout seul. Les tringles de commande des servos sont montées au millimètre comme indiqué par le constructeur : cela influe sur la vitesse de réaction du plateau cyclique. Les hélicoptères fonctionnant avec trois servos pour actionner le plateau cyclique, il est essentiel de les synchroniser, même vitesse et mêmes angles de débattement. Les tringles de la tête rotor fonctionnent par paire identique, réglée au millimètre près. Le pied à coulisse est très utile pour régler la première biellette. Une fois la taille retenue au pied à coulisse, il ne reste qu’à régler la deuxième tringle pour qu'elle corresponde à l'ouverture du pied à coulisse et ainsi obtenir deux biellettes identiques.


plateau_cyclique_2Les pales principales tournent en sens horaire et celle de l’anti-couple en sans anti-horaire. Vérifiez bien, lors du montage de la courroie, que tout tourne dans le bon sens. Prévoyez de 8 à 16 heures de montage pour assembler l’hélicoptère. Si vous avez des enfants prévoyez un endroit inaccessible où vous pourrez laisser votre montage en suspens...

 

 

Le plus gros étant fait, vous installerez l’électronique sans rien brancher dans un premier temps. Commencez par implanter les servos en vous référant à la notice. Le Gyroscope doit être placé bien à plat, dans l’axe du mât principal. Plus il sera prêt de celui-ci, plus il sera sensible. Vous fixerez le gyroscope sur une mousse double-face d’au moins 3 millimètres d’épaisseur pour absorber les vibrations. Certains hélicoptères ont le gyroscope à l’avant, d’autres à l’arrière. Cela n’a pas beaucoup d’importance, bien que, sur un thermique, il reçoive plus facilement l’huile des gaz d’échappement si placé à l’arrière de l’hélicoptère, en général au-dessus du boîtier de fixation du tube de queue. il est aussi un peu plus exposé aux chocs mécaniques en cas de crash.

Le moteur, quant à lui, doit être réglé de façon à ce que le pignon moteur ne force pas sur la couronne principale. Il faut conserver un léger jeu entre les dents du pignon et les dents de la couronne. Pour valider ce jeu, faites passer une petite bande de papier entre le pignon moteur et la couronne. Si la bande bloque, le pignon est trop serré. Si la bande passe mais que le papier n’est pas marqué, ce n’est pas assez serré. Le bon réglage est obtenu lorsque la bande de papier ressort en accordéon avec de beaux pliés bien réguliers. On peut aussi vérifier ce jeu, en bloquant simplement le moteur et en essayant de faire bouger la couronne principale sans que le pignon moteur ne bouge.

Sur un hélicoptère électrique, il est conseillé d'implanter le contrôleur moteur à plus de 5 cm du gyroscope pour éviter toute interférence. Il faut aussi veiller à son refroidissement, soit en le plaçant sous la couronne principale (en général elle fait office de turbine de refroidissement), soit sur les côtés du châssis pour qu’il soit bien ventilé.

Le raccordement du contrôleur au moteur se fait via trois cosses ou prises type PK à souder. Soudez les fiches males sur le moteur et les fiches femelles sur le contrôleur. Il faut aussi souder des fiches pour raccorder l'accu Li-po. Préférez des fiches en "T" qui évitent toute inversion. installez la fiche mâle côté contrôleur, la fiche femelle sur l'accu Li-Po pour éviter des connecteurs apparents susceptibles de se toucher et d'endommager l'accu.


reglage_helico
Petit conseil pour réussir une bonne soudure : chauffez le fil avec le fer à souder, mettez la soudure en contact avec le fil (et non sur le fer directement) jusqu'à ce qu’il soit suffisamment chaud pour faire fondre la soudure et l’absorber. Placez ensuite la cosse dans un petit étau et chauffez-la en faisant fondre la soudure dans le trou. Mettez le fil en contact sur la cosse et réchauffez le tout jusqu’à ce que la soudure fonde et que le fil s’enfonce dans la cosse. Surtout ne soufflez pas dessus pour refroidir plus vite, vous obtiendriez une soudure sèche et terne qui casserait à terme. En laissant la soudure refroidir seule, elle sera plus résistante et restera brillante. Si le fil est trop chaud, vous pouvez le tenir avec une petite pince à bec.

Lors de l’essai réalisé plus tard pour vérifier le sens de fonctionnement du moteur, il sera facile d’inverser le sens de rotation du moteur en inversant deux des trois fils de connection moteur (n’importe lesquels).

Il reste encore à mettre en place le récepteur. Il est préférable de ne pas le fixer tant que les réglages ne sont pas finalisés. Repérez, dans un premier temps, le sens des servo, leur neutre. Repérez aussi leur meilleur emplacement sur le châssis. Un emplacement lui est souvent réservé à l’avant.

 

A présent, préparons l'émetteur

 

Il est capital de bien connaître sa radio pour la programmer. Lisez donc bien la notice et conservez-la à proximité pour réaliser les réglages tant que vous ne maîtrisez pas les différentes fonctions de votre émetteur. Contrairement aux radios d’ancienne génération, une bonne radio programmable avec un écran d’affichage bien détaillé rend cette étape plus aisée.

Pour les réglages à proprement parler, il faut commencer par sélectionner le type de machine (avion ou hélicoptère). Cette première sélection fait apparaître les fonctions "hélicoptère". Ensuite, il convient de choisir le type de plateau cyclique : 1 point / 3 points à 90 ° /3 points à 120 °. Ce choix dépend en fait de la forme du plateau cyclique. Les hélicoptères électriques sont souvent en 3 points à 120°.

N’oubliez pas de nommer le programme avec le nom de chacun des hélicoptères auxquels correspondent les programmes que vous aurez enregistrés. Cela vous évitera de les mélanger et de mettre votre émetteur sous tension avec un programme inadapté.

 

Paré à alimenter le récepteur ?

 

Si vous possédez une radio en 2.4GHz, il faudra appairer votre récepteur à votre émetteur. Alimentez pour ce faire le récepteur en 4,8V et faites les manœuvres d’appairage selon la notice. La procédure achevée, validez le choix pour une accu de réception soudé : un porte-pile est très fortement déconseillé en vol, en particulier pour les machines thermiques. Un pack de quatre accus soudés sera plus sécurisant en limitant les risques de micros-coupures. Les hélicoptères électriques voyant leur propulsion alimentée par l'accu Li-Po (via un système BEC, Battery Elimination Circuit), tout accu annexe est sans objet.

 

Le moteur

Pour plus de prudence je vous conseille très fortement de démonter les pales avant de connecter le contrôleur au récepteur sur la voie moteur (throttle en anglais) soit sur CH 1 pour les radio JR GRAUPNER ou sur CH 3 pour les radios FUTABA ou HITEC. Je vous conseille également de passer une planche dans les patins de l’hélicoptère et de la lester de chaque côté pour éviter tout déplacement de la machine lors des essais moteur. Allumez ensuite votre émetteur puis vérifiez que le manche de gaz est bien en bas (moteur coupé). Branchez ensuite l'accu Li-Po. La plupart des contrôleurs détectent si le manche de gaz n’est pas moteur coupé et l’indiquent par un signal sonore spécifique, propre à chaque contrôleur (voir la notice). Dans ce cas, débranchez l'accu Li-po et inversez la voie moteur sur l'émetteur. Si la voie du moteur est dans le bon sens, le contrôleur émet un signal sonore différent. Montez alors doucement le manche de gaz et vérifiez que le moteur tourne dans le bon sens (horaire). S'il tourne à l’envers, éteignez tout et inversez 2 des 3 fils moteurs. Le sens de rotation moteur vérifié, débranchez à nouveau les fils du moteur et poursuivez les réglages. N'oubliez pas de les repérer pour faciliter le remontage à la fin.

 

Et le plateau cyclique ?

Nous allons repérer les servos du plateau cyclique. On commence par l’élévateur (le servo placé devant ou derrière le plateau cyclique). Connectez-le sur ELEV CH2 pour les radios FUTABA et CH3 pour JR. Une fois le servo sous tension, mettez tous les manches de l'émetteur au neutre. Enclenchez le palonnier de servo le plus possible à 90° par rapport à la poutre de queue, on ajustera ensuite avec les SUBTRIM.

Pour une machine avec le servo placé derrière l’axe principal, lorsque vous basculez le manche de longitudinal vers l'avant, le servo élévateur doit monter. Il descend quand vous tirez sur le manche. Si ce n’est pas le cas, allez dans le REGLAGE DU PLATEAU CYCLIQUE. Trois valeurs sont indiquées en général ELEV +61% AIL +61% et PITCH +61%. Placez-vous sur ELEV et avec le curseur mettez – 61% ; ne touchez pas aux autres réglages : cela inverserait la course des deux autres servos dans le mixage du plateau cyclique. Ensuite, vérifiez que le servo fait bien monter le plateau quand vous poussez sur le manche de gaz/pas. Sinon inversez la voie 2 ou la voie 3 (ELEV), suivant votre émetteur, dans le mode REVERSE des servos. cette fois, on agit sur le sens du PAS.

A présent, on repositionne le manche de gaz au neutre et on connecte les deux servos latéraux sur les CH 1 et 6 pour les radio FUTABA et CH 2 et 6 pour les JR. Enclenchez à nouveau les palonniers, toujours le plus à 90° possible par rapport à la poutre de queue. Vérifiez, avec le manche de gaz, que les deux servos montent bien lorsque vous montez les gaz. Si l’un des deux servo ne monte pas, inversez sa voie dans le mode REVERSE de l'émetteur. Il faut aussi vérifier, en vous plaçant derrière l’hélicoptère, que le servo de gauche descend et que le servo de droite monte quand vous basculez le manche de latéral de la radio vers la gauche (ordre de déplacement latéral gauche) et inversement à droite. Si ce n’est pas le cas (ils débattent à l’envers), il faut inverser les connections des servos sur le récepteur. Cette fois les servos doivent pencher dans le bon sens quand vous basculez le manche de latéral.

A présent que les trois servos sont connectés, le plateau cyclique doit monter bien à plat quand vous augmentez les gaz et s’incliner à gauche et droite suivant l’ordre

 

C'est à vous !

La prochaine fois, je vous livrerai d’autres astuces pour équilibrer les pales, vérifier les points durs sur votre hélicoptère, entretenir les roulements, détecter une panne, etc. Si vous rencontrez des problèmes et que vous n’arrivez pas à les résoudre, n’hésitez pas à adresser vos questions ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ). Je vous répondrai avec plaisir !

Bons vols !

 

Article complet HELICO RC N° 3 / Acheter

 

 

 

Administrateur 1| 15 Avril 2011